BMW dans l’Histoire du sport automobile :

Après la trêve hivernale c’est bientôt le retour de nos compétitions de sports automobiles préférées ! Malgré les bouleversements que traverse le monde actuellement nous devrions bien retrouver nos pilotes favoris au volant de leurs monoplaces ou au guidon de leurs motos.

Quoi de mieux que le retour de la compétition pour se replonger dans l’histoire de la marque BMW et ses différents engagements dans le monde du sport automobile.

BMW Motorsport, le département compétition :

BMW Motorsport, c’est le département orienté compétition et sport automobile de la marque à l’hélice. Attention à ne pas le confondre avec le département M, qui lui se charge de produire et développer des véhicules initialement commercialisés par BMW en véhicule sportifs dédiés au grand tourisme et à la compétition..

Les origines de la marque BMW en compétition de sport automobile

L’histoire de ce département commence avant la Seconde Guerre mondiale avec l’implication de BMW dans de nombreux succès, au cours de nombreuses compétitions de sport automobile, en particulier dans les catégories de voiture de tourisme. C’est ainsi que grâce à la mythique BMW 328,BMW remporte le rallye de Grande Bretagne en 1939 et le rallye des Mille Miglia, reconnu mondialement, en 1940.

Frank Pratt en BMW 328

Le passage de BMW par la Formule 1, compétition reine du sport automobile

Motoriste historique, le groupe BMW a marqué lors de ses différents passages dans l’histoire de la Formule 1. Avec des débuts anonymes dans les années 1950 et une seconde tentative en 1960 qui se solderont par des échecs, BMW revient en force en 1982 avec un moteur quatre-cylindres turbocompressé. Moteur qui permettra à BMW d’être le premier motoriste de l’ère turbo à être sacré champion du monde en 1983, avec Nelson Piquet au volant de la monoplace. S’en suit une domination des moteurs Tag-Heuer Porsche les années suivantes qui marquera le retrait de BMW en 1986. En 2000 BMW fait son grand retour auprès de la célèbre écurie Williams, alors à la recherche d’un nouveau motoriste. Pas de nouveau titre mais de nombreuses victoires au compteur et BMW s’engage encore un peu plus dans ce sport avec le rachat de l’écurie Sauber. Malgré un futur quadruple champion du monde à son volant, en la personne de Sebastian Vettel, et pour des raisons économiques et écologiques BMW se retirera de la formule 1 en 2009.

Sebastian Vettel BMW

Une présence aux 24H du Mans et en championnats d’Endurance :

BMW a marqué l’histoire des 24H du Mans entre 1995 et 1998 en motorisant la célèbre McLaren F1 GTR qui remportera sans surprise la course en 1995 grâce au mythique moteur V12 de 6,1L. Puis en 1998, BMW se lancera officiellement en compétition avec la BMW V12 LM. Cette première édition sera un échec avec l’abandon précoce des deux voitures engagées.

De nombreuses écuries privées ont utilisées des BMW pour participer à des compétitions d’endurance, notamment des M3 GT2 ou Z4. Au Mans en 2011, BMW inscrit deux voitures en LMGTE Pro et terminera troisième. Sur la saison 2018-2019 c’est le retour de BMW en championnat du monde d’endurance dans la catégorie GTE avec la nouvelle BMW M8 GTE.

BMW Z4

Les engagements de BMW dans le sport automobile contemporain

De la formule 1 à la formule E :

Dans une démarche plus écologique et en lien avec le développement de ses modèles électriques BMW s’associe pour la saison 2018-2019 avec l’écurie de Formule E Andretti, engagée quant à elle depuis 2014 sur ce championnat.

La marque s’engage en Formule E lors de l’arrivée des nouvelles batteries dans la compétition, ayant pour but de permettre une course unique, sans changement de monoplace durant la course dû à la capacité des batteries. Cette opportunité était un réel avantage pour la marque BMW puisque les technologies utilisées en compétition peuvent ensuite être appliquées à la route. De plus, BMW étant motoriste de l’écurie, cette arrivée en formule E avait aussi pour but de permettre le développement, à terme, des nouveaux moteurs e-drive, notamment celui de 5ème génération.

Mais après 2 saisons au sein de ce championnat BMW décide finalement de se retirer en 2020 malgré une dernière saison prometteuse avec 3 victoires sur les 11 courses du calendrier. En effet BMW a épuisé les opportunités de transfert technologique entre la compétition et le grand public. Avec une priorité stratégique sur la mobilité électrique la marque a décidé de se concentrer sur la production de ses modèles e-drive de cinquième génération.

BMW FORMULE E

BMW comme sponsor des compétitions officielles de sport automobile :

50 ans ça se fête !

Un demi-siècle c’est un moment particulier dans une vie. L’année 2022 marque les 50 ans de la marque M et ils ont décidé de fêter ça comme il se doit. Au-delà d’arrivées certaines de modèles exceptionnels pour le grand public, M a aussi sorti le grand jeu pour ses partenaires du monde du sport automobile. Depuis 20 ans déjà BMW M est partenaire du championnat de Moto GP et fourni les SafetyCar pour chaque saison.

Une Safety Car, lors d’une compétition automobile, c’est la « garantie sécurité » des pilotes. Elle intervient pour ralentir le trafic lorsqu’un débris se trouve sur la piste ou lorsqu’un accident a eu lieu.

Afin de marquer le coup cette année pour les 50 ans de sa filiale sportive, BMW n'a pas fait les choses à moitié. Partenaire de Dorna Sports, à qui elle fournit des voitures de sécurité depuis 1999, la marque allemande a décidé d'adapter sa BMW M2 CS Racing en Safety Car pour la saison MotoGP 2022.

C'est la première fois qu'une voiture de course évoluera en tant que voiture de sécurité dans le championnat, et c'est justement son atout selon Franciscus van Meel, le PDG de BMW M GmbH : "En tant que véritable voiture de course, elle est parfaitement adaptée pour être une voiture de sécurité et mener le peloton du MotoGP lors des courses."

BMW M2 CS Racing 50 ans
BMW M2 CS Racing 50 ans 2
BMW M2 CS Racing 50 ans 3

Une MINI Electric en SafetyCar pour la formule E

Malgré son départ de la Formule E le groupe BMW conserve un engagement dans le monde de la Formule E à travers sa marque MINI en dévoilant une MINI Electric unique comme Safety Car pour le championnat électrique.

Voici donc la MINI Electric Pacesetter, sur base de MINI SE et inspirée par JCW. Elle a été réalisée en collaboration entre MINI Design, BMW Motorsport, la FIA et la Formule E et, est un modèle unique. Dotée de la même motorisation 100% électrique de la MINI SE et ses 184 chevaux elle se pare de nombreux éléments extérieurs imprimés en 3D pour un kit carrosserie plus volumineux.n Meel, le PDG de BMW M GmbH : "En tant que véritable voiture de course, elle est parfaitement adaptée pour être une voiture de sécurité et mener le peloton du MotoGP lors des courses."

MINI Electric Pacesetter 1
MINI Electric Pacesetter 2

Le BMW M Award, pour récompenser le meilleur poleman en MotoGP

Autre engagement de BMW dans le sport automobile, une nouvelle fois en championnat de Moto GP, au travers du BMW M Award, trophée qui récompense le pilote ayant le plus brillé lors des qualifications. Déjà 19 ans que ce trophée existe et de nombreuses BMW M gagnées.

L’an dernier, pour la saison 2020-2021, c’était une BMW M5 CS qui était à gagner, voiture de série la plus puissante jamais produite par BMW. Elle a été remportée par notre champion du monde national Fabio Quartararo. C’est d’ailleurs la 2ème année consécutive qu’il remporte ce trophée, il avait remporté une BMW M2 CS lors de la saison précédente.

BMW M Award Fabio Quartararo M2
BMW-M5-CS-M-Award-MotoGp

Vous voilà maintenant prêt à suivre vos compétitions de sport automobile préférées !